Les actualités de la librairie

Imprimer

Nos coups de cœur dans le "Progrès"

pris-dans-la-spirale-250Cécile Vienney et Florence Federspiel sont les gérantes de la librairie papeterie « Spirale »., située dans la Grande rue. Depuis cinq ans, elles mettent leur passion du livre au service des Oullinois.
Florence soumet d'ailleurs sa propre définition du rapport entre l'ouvrage et son «liseur». «Pour moi, il donne un autre rapport au temps, il offre la possibilité de le contrôler.Le livre permet à son lecteur de piocher selon ses envies, son humeur. Il est aussi un lien social entre le vendeur et l'acheteur ». Dans leur boutique, les deux passionnées encouragent « le goût du livre et de la lecture » et apportent leurs conseils à ceux qui le désirent. La librairie représente 80% de l'activité de Spirale, les 20% restant sont dédiés à la papeterie.» Ce rayon répond à un besoin de proximité avec les nombreux établissements scolaires présents sur la commune souligne Florence Federspiel. Pour faire partager plus largement leur goût des livres et de l'écrit, Cécile et Florence présenteront désormais chaque semaine dans nos colonnes leur « booking coup de coeur ». Elles illustreront ainsi cette citation : «la lecture doit être copieuse, mais ne pas s'éparpiller sur une foule de livres». - Pline le Jeune.

Imprimer

L'armoire des robes oubliées


l-armoire-des-robes-oublieesRésumé :
Alors que sa grand-mère Elsa se meurt d'un cancer foudroyant et que tous ses proches se rassemblent pour adoucir ses derniers jours, Anna découvre que, derrière le mariage apparemment heureux de ses grands-parents, se cache un drame qui a marqué à jamais tous les membres de sa famille.
Une vieille robe trouvée par hasard, et dont elle apprend qu'elle aurait appartenu à une certaine Eeva, va réveiller le passé. Cette Eeva, dont on ne lui a jamais parlé, aurait été, dans les années 60, la nourrice de sa mère. Mais Anna ne tarde pas à comprendre qu'elle a été beaucoup plus qu'une employée et que son grand-père, peintre célèbre, l'a profondément aimée...

Pourquoi j'ai aimé :
Ce livre ressemble à un énième roman sur la famille, le mariage et les secrets de famille. Pourtant, l'auteur finlandaise dont c'est le second roman et le premier publié en France, apporte ici quelque chose de nouveau. Un style aux accents de poésie, des dialogues touchants, une histoire romantique qui, à aucun moment, ne tombera dans le mélodrame ou le ridicule. Les liens entre chaque membre de la cellule familiale sont analysés avec précision et empathie. Un beau livre merveilleusement écrit sur la famille, le mariage et les tourments qui vont parfois avec.

"L'armoire des robes oubliées" de Riika Pulkkinen, 7,60 euros aux éditions Livre de poche.